La transformation numérique des entreprises impacte leur organisation bien au-delà du SI

par | 13 janvier 2021 | Pilotage

Beaucoup d’entreprises ont tendance à résumer leur transformation numérique à la facette IT. Il faut dire que la mise en œuvre de nouvelles applications, l’utilisation du cloud et la numérisation des données concernent en effet avant tout les services informatiques. Pourtant, cette transition a en réalité un impact bien plus important puisqu’elle touche à toute l’organisation de l’entreprise. C’est ici que l’architecte d’entreprise entre en scène, avec pour objectif d’assurer la collaboration entre les acteurs dans un projet de transformation numérique.

Les SI : premiers impactés par la transition numérique

Pour pouvoir faire face à une concurrence toujours plus importante et à un environnement toujours plus volatile et incertain, les entreprises n’ont d’autre choix que de s’adapter et de faire preuve de souplesse et de réactivité. Et c’est ainsi que les DSI font face à des défis de plus en plus complexes, parmi lesquels le remplacement des outils obsolètes et la mise en place de la numérisation des traitements manuels. Aujourd’hui plus que jamais, les données doivent être sécurisées et facilement exploitables afin de garantir une productivité accrue. C’est donc tout naturellement que le premier secteur à être impacté par la transition digitale se trouve être les services informatiques, voire les nouveaux départements comme les “Directions digitales”.

Toutefois, cette transformation a un impact bien plus étendu puisqu’elle ne se résume pas à une transformation logicielle, mais aussi à une transformation organisationnelle, matérielle et humaine.

L’impact de la transition numérique sur l’organisation de l’entreprise

La numérisation des entreprises a une influence directe sur les conditions de travail des employés puisqu’elle modifie en profondeur le cadre structurel habituel du travail. En sortant de leur zone de confort, les collaborateurs sont invités à réinventer leur travail et à revoir tous leurs modèles d’organisation. En réalité, toutes les fonctions et tous les métiers sont concernés par ce changement. En mettant en œuvre une automatisation à grande échelle, la révolution digitale met l’accent sur les tâches à forte valeur ajoutée. Elle favorise de nouvelles organisations de travail plus collaboratives, plus souples et plus transversales. Le travail quotidien des employés, qu’ils soient sur le terrain ou dans les bureaux, s’en retrouve bouleversé.

L’impact de la transition numérique sur la structure de l’entreprise

En privilégiant une approche organisationnelle plutôt que fonctionnelle, la transition numérique oblige les entreprises à reconsidérer leurs pratiques structurelles et l’organisation des services. Ainsi la structure pyramidale n’a plus vraiment de sens, puisque l’accent est désormais mis sur le lien entre les conditions de travail et la performance. En privilégiant une communication transversale entre les collaborateurs via des outils comme les réseaux sociaux ou les messageries instantanées, l’intelligence collective et le travail collaboratif prennent le pas sur la structure des cadres d’organisation de l’entreprise. Les processus sont ainsi simplifiés et les interactions entre services vivement encouragées et simplifiées. À travers ce changement, c’est toute l’organisation des services et le système managérial de l’entreprise qui doivent être reconsidérés.

Transition numérique : le rôle de l’architecte d’entreprise

La transformation digitale des entreprises touche aussi bien leur stratégie globale que leur modèle économique, leur organisation et leur relation avec l’écosystème. Trop d’entreprises font l’erreur de considérer la transition numérique comme un sujet appartenant strictement aux services informatiques. Pourtant, c’est bel et bien toute l’organisation de l’entreprise qui s’en retrouve bouleversée. Les enjeux autour de l’architecture d’entreprise ont fortement progressé avec l’intégration de plus en plus forte des métiers dans l’évolution du SI.

C’est face à ces nombreuses problématiques que la notion d’architecture d’entreprise, aussi appelée AE, a été imaginée. Véritable levier pour piloter ces transformations, elle permet de gérer la transition dans toute sa diversité et dans toute sa complexité. Le rôle de l’architecte d’entreprise est de garantir une amélioration continue des process à l’aide de la digitalisation, en rationalisant les efforts à travers un partage intelligent des ressources.